Fonctionnement

Les physiciens quantiques ont découvert que des particules subatomiques apparaissent et disparaissent dans l'existence en changeant d'état entre matière et Éther. Les mêmes effets ont lieu avec des énergies agitées dans le spectre électromagnétique.

Les substances organiques attirent l'orgone et l'absorbent comme une éponge, tandis que des substances métalliques ont tendance à le repousser. Essentiellement, l'orgonite attire l'orgone et tandis que l'énergie est à l'intérieur du dispositif, les particules métalliques et la résine organique tirent et repoussent en même temps dans toutes les directions. Cela génère une friction sur l'énergie. La friction est assez grande à beaucoup de petits endroits dans la matrice pour que l'énergie monte dans le spectre de l'Éther, pour qu'elle cesse temporairement d'exister comme partie du spectre électromagnétique. Quand l'énergie ressort du dispositif, elle reparaît dans un état organisé, défini, de l'orgone positive (POR).

Dans le cas d'un TB, à cause de la densité, quand l'orgone apparaît de nouveau, elle a perdu les données radioniques qu'elle portait, les modèles de vagues. Ces modèles de vagues sont une grande partie de ce que fait l'orgone "saine" ou "malsaine" pour nous et d'autres formes de vie. Ce même flux étherique dans l'orgonite a pour effet non seulement de traduire l'orgone négative en positive, mais produit de l'orgone quand l'orgonite est stimulée par d'autres sortes d'énergie comme la lumière, le son, les mouvements physiques, ou l'électricité.

Quand l'orgone passe par la matrice, elle est en réalité réduite à ses composantes de polarité. Elle est alors recombinée et émise. Le fait d'être réduite à ses charges positives et négatives et recombinée a pour effet de reconstituer l'orgone dans un état "de base". À moins qu'un modèle de vague spécifique n'y soit "imprimé", l'orgone sort de l'orgonite comme plus ou moins non différenciée. Quand l'énergie quitte la matière, les conditions qui "la forcent" d'exister dans un état non défini disparaissent, et donc elle revient à un état défini et est "colorée" ("imprimée" d'un modèle de vague de bioénergie) au degré variant selon la composition exacte de la matrice.

Beaucoup de dispositifs emploient la fonction matérielle matricielle orgonite comme un générateur d'orgone, mais l'orgonite ne produit pas en réalité de l'orgone, dans le vrai sens du mot. L'orgonite, quand excitée par d'autres formes d'énergie, convertit une partie de l'énergie utilisée pour la traduire en orgone, et crée de l'énergie additionnelle depuis l'Ether pour en faire de l'orgone positive. Ce concept acquis, et pour des applications concrètes, il peut être dit que l'orgonite "produit de l'orgone" sur demande quand excitée par des vagues scalaires, des champs magnétiques, la chaleur, le son, la lumière, l'électricité, l'énergie cinétique et les flux mentaux.